Et puis, il y a l’art et la manière de brosser les dents

Brosser les dents des enfants aussitôt leur apparition, dès le plus jeune âge.
Chercher le plus possible à ce que l’enfant prenne plaisir à se brosser ou se faire brosser les dents (facile à dire…c’est un axe qu’il faut chercher à privilégier dès le plus jeune âge).
Chercher le plus possible à rendre l’enfant acteur sinon partenaire de cet acte.
Lorsque le brossage des dents est possible : autoclave classe b
L’idéal, c’est 3 brossages par jour (un après chaque repas).
Le brossage le plus important est celui du soir.
Le brossage, idéalement, se fait arcade par arcade.
La brosse à dent est passée latéralement dans un premier temps pour décoller la plaque dentaire, puis dans le sens vertical, de la gencive vers les dents.
Il ne faut pas frotter mais masser les dents.
Il ne faut plus manger après le brossage des dents, particulièrement celui du soir, parce que la nuit, vous êtes moins protégé par la salive dont la sécrétion diminue pendant le sommeil.
Lorsque le brossage n’est pas possible, il y a d’autres solutions :
On peut éliminer la plaque dentaire en passant une compresse: face « côté langue », face « horizontales » et face « côté lèvres», de la gencive vers les dents.
La compresse peut être recouverte de dentifrice au fluor, d’une solution de bain de bouche au fluor ou de chlorhexidine (antibactérien efficace). L’idéal est d’alterner l’un et l’autre.
Pour éviter tout risque d’interaction entre le Fluor et la Chlorhexidine, certains auteurs recommandent de les utiliser au moins, à plus de 30 minutes d’écart.
Pour maintenir la bouche ouverte et ne pas se faire broyer les doigts :
Vous pouvez utiliser une grosse gomme à encre (style architecte) que vous placez du côté opposé à celui que vous allez brosser.
Vous pouvez aussi vous protéger les doigts avec un doigtier en caoutchouc que vous pouvez trouver en papeterie (il sert à compter les billets de banque).
Certains parents, encore, fabriquent des cales en bois.
(source : ouvrage collectif édité en 2004 par l’association Française du Syndrome de Rett)
Il faut aussi penser à nettoyer les espaces inter-dentaires (35% de la surface des dents).
Plusieurs solutions pour cela :
Le fil dentaire est fait pour cela.
Lorsque le handicap et la coopération le permettent, les jets dentaires, brossettes et goupillons (une seule touffe) peuvent être très utiles et efficaces aussi.
Il existe enfin des applicateurs pour nettoyer les espaces inter-dentaires si la rétraction gingivale favorise la rétention d’aliments.(instruments rotatifs dentaire)