Ce dont nous parlons, c’est le «localisateur d’apex»

L’équipement endodontique est en constante évolution. Certaines évolutions sont utiles, et d’autres évolutions sont indispensables. Un localisateur d’apex de vertex est requis. Mais comment fonctionnent ces appareils et sont-ils réellement fiables?

 

Encore une fois, la sémantique est importante. Ce dont nous parlons, c’est le «localisateur d’apex», pas l’appareil de mesure électronique. Ce nom de famille n’est pas approprié car l’appareil ne fournit pas directement une mesure (ou l’équivalent de millimètres) d’informations sur la longueur du canal.

 

​Un localisateur d’apex permet de localiser une structure. Une structure anatomique.

En utilisant des principes basiques d’électronique, l’appareil indique le « 0 » sur l’écran de contrôle à partir du moment où la pointe de l’instrument positionné dans le canal se trouve dans la zone de la structure anatomique recherchée.

Pour savoir utiliser un localisateur d apex dentaire, et surtout l’utiliser avec toute la précision dont il est capable, il faut comprendre son fonctionnement. Dans le temps imparti, je ne rentrerai pas dans le détail, mais simplifions le message en disant que cet appareil fonctionne selon le principe électronique U=Z x I. U étant la tension du courant, I son intensité, et Z l’impédance.Avec les appareils modernes, dit de 4ème ou 5ème génération, on peut simplifier le message en considérant que Z, l’impédance se restreint à la seule résistance du système.

 

Depuis les années 60, toutes les générations d’appareils qui se sont succédés exploitent le principe que dans sa zone apicale la plus étroite, le canal présente une Résistance Electronique fixe de 650 ohms.Les localisateurs électroniques fonctionnent avec un courant qui circule en circuit fermé, grâce à une électrode labiale placée sous le champ opératoire et l’autre accrochée à l’instrument placé dans le canal.