Category Archives: discussion dentaire

Comment réduire ses dépenses et augmenter les bénéfices de votre cabinet?

Nous nous sommes tous rendu compte que au cours de ces dernières années les cabinets dentaires envahissaient peu à peu nos villes.

Cette augmentation de la concurrence fait que les cliniques dentaires traditionnelles doivent repenser la stratégie d’entreprise pour attirer de nouveaux patients. Il est nécessaire d’optimiser notre stratégie de gestion de coûts et revenus afin de fournir un service plus compétitif.

Dans cet article nous proposons une réflexion sur les dépenses et les revenus d’une clinique dentaire et nous vous offrons quelques astuces pour pouvoir augmenter la marge bénéficiaire.

réduire les dépenses dans votre cabinet

Analyses des coûts d’un cabinet dentaire :
Nous vous proposons d’établir une liste de toutes les dépenses de votre cabinet et voir si peut-être quelque-unes ne sont pas essentielles ou au moins réductibles. Pour cela, il faut prendre en compte les coûts fixes (ils sont constants dans le temps et ne dépendent pas du nombre de clients que nous avons) et les coûts variables (d’habitude ils augmentent de manière proportionnel en fonction de l’activité)

Coûts fixes : employés, loyer, cabinet d’affaires, abonnements,…
Coûts mixtes : téléphone, électricité , eau
Coûts variables : matériels, les spécialistes externes, la formation continue…
Après avoir analysé les coûts, il est intéressant de calculer l’argent que vous dépensez dans votre clinique lorsqu’elle est ouverte et inutilisée pendant une heure.

Analyses des revenus d’un cabinet dentaire:
Il est aussi crucial d’analyser le type de traitement, de spécialité ou de professionnel qui nous générera le plus de revenus. Réfléchir sur ces données pourra nous aider à choisir une stratégie d’entreprise claire pour notre cabinet. De cette manière nous pourrons focaliser nos efforts sur ce qui nous convient le plus.

Quelle classification pour les dispositifs dentaire ?

Les dispositifs médicaux (DM) sont soumis à une réglementation stricte de la part de l’Union Européenne et ce, dans le but de garantir sécurité et qualité sur le marché européen.

Dentaltools.fr, par ailleurs, s’inscrit dans cette démarche à travers un processus stricte de vérification auprès de nos fournisseurs de la qualité des produits proposés, la certification CE est un impératif imposé à tous nos produits disponibles sur notre site internet.

L’UE, en complément du marquage CE, a établie une classification des différents DM et ce, en fonction de leur criticité.

Nous vous avons donc préparé un récapitulatif de cette classification que vous trouverez ci-dessous.

La classe I :
• Dispositifs non invasifs,
• Instruments chirurgicaux réutilisables,
• Dispositifs en contact avec une peau lésée utilisés comme barrière mécanique ou la compression ou pour l’absorption des exsudats…

Exemple :
Lèves personne, Seringues (sans aiguille), Scalpels, Électrodes pour ECG, Gants d’examen.

La classe IIa :
• Instruments de diagnostic,
• Dispositifs destinés à conduire ou stocker du sang, des fluides ou des tissus,
• Dispositifs invasifs de type chirurgical…

Exemple :
Tubes utilisés en anesthésie, Tubes de trachéotomie, Aiguilles pour seringue, Pansements hémostatiques, Tensiomètres, Thermomètres, les couronnes dentaires.

La classe IIb :
• Implants chirurgicaux long terme,
• Dispositifs contraceptifs et des dispositifs de protection vis-à-vis des MST,
• Dispositifs médicaux actifs destinés au contrôle ou au monitorage de l’administration dans le corps du patient d’un liquide biologique ou d’une substance potentiellement dangereuse.

Exemple :
Machines de dialyse, Couveuses pour nouveaux nés, Oxymètres, Respirateurs, Préservatifs masculins, Trocarts stériles, Moniteurs de signes vitaux, Implants dentaires, les sutures internes, les appareils de radiothérapie.

La classe III :
• Dispositifs en contact avec le système nerveux central, le coeur et le système sanguin,
• Dispositifs incorporant une substance qui lorsqu’elle est utilisée séparément est considérée comme médicamenteuse,
• Implants chirurgicaux long terme ou biodégradable,
• Dispositifs incorporant des produits d’origine animale.
Voici des exemples de dispositifs médicaux selon leurs classes :

Exemple :
Cathéters destinés au cœur, Spermicides, Neuro-endoscopes, Aiguilles trans-septales, Applicateurs d’agrafe chirurgicale, Pinces souples à biopsie, Pompes cardiaques, Prothèses articulaires de la hanche.

Nous espérons que cet article vous aura apporté des précisions quand à la vérification de la qualité d’un produit médical.

Un cabinet dentaire est un établissement recevant du public (ERP)

(établissement de soins sans hébergement de 5e catégorie pouvant recevoir moins de 100 personnes) – (Arrêté du 25/06/1980)

Image result for cabinet dentaire

Chaque cabinet doit être doté de :

Une notice de sécurité

Elle accompagne la demande de permis de construire ou l’autorisation de travaux faite à la mairie.

Deux extincteurs dont :

un extincteur à eau pulvérisée par tranche de 300 m2 de plancher avec un minimum d’un appareil par étage (6 litres au minimum).

un extincteur type CO2 ou dioxyde de carbone de 2 kg pour les feux d’origine électrique (armoire électrique, ensemble de matériel informatique, machinerie d’ascenseur, compresseur, moteur électrique etc…) placé dans un rayon au plus de 5 mètres du danger ou au moins un par étage.

Ces extincteurs doivent :

être signalés par des pictogrammes,

être facilement accessibles au public,

subir un contrôle annuel par un organisme agréé dont le résultat doit être reporté sur le registre de sécurité.

Un registre de sécurité

Il comprend la liste des extincteurs et leurs dates de vérification (annuelles).

Un système d’alarme

dont l’efficacité et l’entretien sont laissés à l’initiative du chef d’établissement. En bon état de fonctionnement

Des consignes de sécurité

Elles doivent être affichées, visibles et indiquer :

le numéro d’appel des sapeurs-pompiers (18)

l’adresse du centre de secours de premier appel : variable selon les départements

les dispositions immédiates à prendre en cas de sinistre.

Un plan d’évacuation avec consignes de sécurité

Un par niveau desservi par une cage d’escalier. Il doit indiquer à la fois les itinéraires d’évacuation vers l’extérieur, les robinets de coupure du gaz, de l’eau et de l’électricité, l’emplacement des extincteurs préalablement identifiés par des pictogrammes

Une signalisation de sécurité apposée sur les portes

“sortie” – “sans issue” – “flèche”