Category Archives: stérilisation dentaire

Traçabilité et stérilisation en cabinet dentaire

Notre époque est profondément marquée par des notions de sécurité sanitaire et de traçabilité. Leur introduction au cabinet dentaire se fait au travers de multiples procédures. La stérilisation au cabinet dentaire n’échappe pas à cela.

Aujourd’hui dans notre Cabinet et grâce à notre installation informatique, à notre investissement dans des machines performantes nous permettant  la mise en place d’une traçabilité efficace répondant à l’ensemble des recommandations et des impératifs législatifs nous pouvons en toute simplicité avoir une stérilisation et une traçabilité complète. Cette application personnalisée à notre cabinet procure une totale sérénité à la fois à notre patientèle qu’à notre équipe.

Chaque sterilisation materiel dentiste que nous utilisons pour chaque patient est après chaque rendez-vous conduit en sas de stérilisation pour un circuit incluant plusieurs cycles  bien précis :

1-Démontage du dispositif médical
2-Pré désinfection : trempage de 15 minutes
3-Rinçage
4-Ultrason
5-Nettoyage machine ou nettoyage manuel avec brossage
6-Rinçage à l’eau du réseau
7-Séchage
8- Conditionnement
9-Stérilisation
10-Etiquetage
11-Stockage à l’abri de toute contamination

La traçabilité de cette stérilisation doit être assurée (article L. 5212-1 du code de la santé publique) par l’utilisation d’un registre spécial. Pour chaque cycle de stérilisation, une étiquette de traçabilité est créée à la date du jour et avec un numéro de lot qui correspond au numéro du cycle de stérilisation autoclave dentaire. Tous les sachets d’instruments stérilisés dans ce cycle sont étiquetés selon cette référence. Ces étiquettes seront ensuite décollées des sachets lors de leur utilisation et scannées dans le dossier du patient concerné.

Comment contrôler la stérilisation dentaire?

Les autoclaves de classe B sterilclave et Tinhero proposent une imprimante intégrée (en option pour la gamme Sterilclave) qui permet un contrôle et une traçabilité de la stérilisation. Le ticket renseigne l’ensemble des données du cycle. Stericlave propose en outre une carte Sterilcard permettant de connecter l’appareil à un ordinateur et de mémoriser les cycles. Plusieurs tests permettent de contrôler le bon fonctionnement de l’autoclave :

Le test de Bowie Dick teste le fonctionnement de l’autoclave à vapeur d’eau de classe B et sa capacité à stériliser les objets poreux (il vérifie l’absence de poches d’air ainsi que la bonne pénétration de la vapeur). voir aussi la référence 29178.
Le test Helix : contrôle la capacité de l’autoclave à stériliser les corps creux.
ISP Prions : intégrateur contrôlant la stérilisation des ATNC.
ISP standard : intégrateur contrôlant la stérilisation des micro-organismes conventionnels.
Indicateur TST : intégrateur Browne, teste les trois paramètres de stérilisation : la durée du cycle, la température ainsi que la vapeur d’eau saturée.

Comment choisir son autoclave ?
Les autoclaves dentaires de classe B Stérilclave proposent différentes contenances 18L ou 24L pour ses gammes classe B et classe BHD. Les autoclaves de classe BHD proposent une aspiration et une vidange automatique de l’eau grâce au déminéralisateur d’eau Speedywater. Une imprimante intégrée et son papier ainsi que le lecteur de carte Sterilcard sont également disponibles en option.

L’autoclave de classe B Tinhero propose des capacités de 12L ou 16 L avec imprimante intégrée de série.

Procédure opératoire de fonctionnement et d’utilisation d’un autoclave dental

Procédure PF4PM2

I – Appareillage

Autoclave de paillasse :

Dénomination : Type : N° de série :

Objet : Stérilisation du petit matériel et des déchets contaminés

Situation dans le laboratoire :

II – Mode de fonctionnement et utilisation

  1. A) Principe de fonctionnement

La sterilisateur dentaire est une opération dont le but est d’éliminer d’un objet ou d’un produit les micro-organismes qui le souillent.

Au laboratoire, la stérilisation concerne le petit matériel de verrerie, et les déchets contaminés produits par les différents secteurs d’activité, notamment par le secteur de Bactériologie.

Pour tout renseignement complémentaire, se reporter au manuel fourni par le fabricant.

  1. B) Instructions d’utilisation

1) Mode opératoire

  1. a) S’assurer que tous les fluides nécessaires à un cycle sont disponibles :

. Eau adoucie

. Electricité

  1. b) Charger les paniers pleins des objets et des produits à stériliser dans l’autoclave
  2. c) Mettre l’interrupteur “Marche-Arrêt” sur “Marche”

Eventuellement, changer le réglage de la température sur le régulateur de température situé en façade (si l’appareil est équipé d’un régulateur) ou modifier la pression sur le pressostat réglable se trouvant dans le tableau électrique (si l’appareil est équipé d’un pressostat).

Eventuellement modifier la durée de stérilisation sur la minuterie digitale à l’aide des index permettant de régler la gamme des temps (H, M, S, 0, 1 h, 0.1 m, 0.1 s).

  1. d) Fermer la porte en la rabattant sur la collerette puis tourner le volant dans le sens horaire.

Lorsque le voyant “Porte fermée” s’allume, arrêter de serrer le volant. (Le moteur verrouille l’axe de serrage de la porte en l’empêchant de revenir en arrière. Durée du verrouillage, environ 25 secondes)

  1. e) Lorsque la porte est verrouillée, le voyant “Porte verrouillée” s’allume.

Ouvrir la vanne “Eau chaudière” jusqu’à ce que le voyant “Chauffage” s’allume.

Fermer la vanne “Mise à l’air”

Ouvrir la vanne “Anti-buées sur vidange”

Fermer la vanne “Eau chaudière”

La vaporisation de l’eau fait monter la pression et la purge d’air continue fonctionne.

Lorsque la Pression/Température réelle atteint la Pression/Température de consigne, le

chauffage est coupé (voyant “Chauffage” éteint) et la phase “Plateau” s’active (voyant “Plateau” allumé).

La minuterie digitale commence à afficher le temps de consigne puis décompte le temps passé.

Lorsque la Pression/Température descend en-dessous du seuil de régulation, le chauffage se réenclenche (voyant “Chauffage” allumé). Il s’interrompt de nouveau si nécessaire (et ainsi de suite pendant tout le temps de la stérilisation).

Lorsque le temps de stérilisation du plateau est accompli, l’automatisme coupe le chauffage.

A partir de cet instant, le voyant “Chauffage” s’éteint définitivement jusqu’à la fin du cycle et le voyant “Plateau Terminé” s’allume.

  1. f) Deux cas peuvent se présenter :

– Stérilisation de liquides, de semi-liquides, ou de solides sans séchage :

Refroidissement lent. Le chauffage étant coupé automatiquement, on laisse le plateau redescendre en pression et en température naturellement.

Lorsque la pression est voisine de la pression atmosphérique, la température est proche

de 100°C. On peut utiliser l’eau du condenseur pour refroidir plus rapidement la température à 90°C.

– Stérilisation de solides avec séchage léger par condensation :

Ouvrir la vanne “Vidange” (ce qui a pour effet de vider l’eau résiduelle du bas de

l’autoclave, d’évacuer la vapeur, et de faire tomber la pression). Refermer la vanne

“Vidange” lorsque la pression est légèrement supérieure à la pression atmosphérique et

ouvrir la vanne “Eau Condenseur”. La pression chute rapidement à des pressions

négatives et la température se stabilise autour de 80°C.

Laisser sous vide 10 minutes ou plus pour obtenir le séchage.

A ce moment, le déverrouillage de l’axe de serrage de la porte s’opère automatiquement

lorsque l’on met l’interrupteur “Marche/Arrêt” sur “Arrêt”.

  1. g) Ouvrir la vanne manuelle de “Mise à l’Air”.

S’assurer que la vapeur ne s’échappe pas par l’orifice situé en bas à droite de l’appareil vers le sol.

S’assurer également que l’aiguille du manomètre se trouve sur la pression atmosphérique

avant de toucher au volant de desserrage de la porte.

A ce moment seulement il est possible de desserrer (sens anti-horaire) le volant de

serrage/desserrage de la porte et de récupérer le contenu de l’autoclave.

2) Précautions d’usage

– La purge d’air continue (paragraphe e ) est importante car l’air est un mauvais conducteur de la

chaleur. Sa présence retarde l’homogénéisation des températures. La purge élimine les poches

d’air nuisibles à la stérilisation en milieu humide.

– Veiller à ne jamais ouvrir le robinet d’échappement avant le retour du manomètre à la pression

atmosphérique (environ 100°C), sinon la dépression brutale risque de provoquer l’ébullition des liquides et l’éclatement de la verrerie. En revanche, si on attend trop longtemps, il se produit dentaires.

un phénomène de condensation sur les objets stérilisés.

3) Contrôle d’efficacité

Il s’agit de contrôler que :

– La température nominale est atteinte

– La durée de stérilisation est correcte à l’aide de :

. Tubes témoins

. Rubans adhésifs

. Sondes à thermorésistances ou couples thermo-électrique

  1. C) Interventions sur l’appareillage

Toute intervention pour dysfonctionnement doit être effectuée par le SAV du fournisseur.

Les différents types de stérilisateurs à autoclave classe b vapeur d’eau

Conception et Contrôle des autoclaves Dentaire