Category Archives: thèmes généraux

Gérer les stocks au cabinet dentaire

Mieux gérer ses stocks… Nous sommes tous confrontés à cette problématique ! Comment ne manquer de rien et où stocker les consommables pour toujours avoir les produits disponibles avant une intervention sans les avoir en permanence dans les pattes ? Conclusion, nous nous retrouvons souvent avec des placards pleins à craquer, des sous-sols remplis de cartons… J’ai donc demandé conseil à Emmanuel Monleau, spécialiste de l’optimisation des dépenses des cabinets dentaires. Emmanuel nous explique les 5 erreurs à éviter si l’on souhaite optimiser nos stocks.

gérer les stocks au cabinet dentaire

Une gestion visuelle des stocks
Comment faites-vous pour savoir qu’il faut commander un produit ? En général « ça se voit », vous connaissez votre stock et visuellement vous constatez un manque.

Cette méthode empirique fonctionne, mais pour limiter les risques on a tendance à sur-stocker. Des outils simples et pratiques existent pour faciliter cet exercice, la plupart issus de l’industrie et appliqués aux cabinets dentaires :

des feuilles de synthèse (résumant pour chaque article les quantités à garder en stock et à partir de quelle quantité restante il faut repasser commande) ;
des commandes par bacs (lorsqu’un produit est utilisé, son emballage ou sa fiche sont placés dans un bac) ou un scanner de codes-barres. On sait exactement ce qui a été consommé et ce qu’il faut commander ;
un logiciel de gestion de stock ;
Etc….
Le coût de telles solutions (achat d’un logiciel ou mise en place de fiches) est très vite amorti par les économies générées, mais nécessite pour chaque produit de calculer le niveau de stock nécessaire.

LIFO
Ces initiales pour “Last In First Out” (dernier entré, premier sorti) nous rappellent le risque d’un stock trop plein : on ne vide et on ne remplit que la partie visible de son étagère. Pour une gestion de stock optimisée on préfère utiliser la technique dite « First In First Out » (premier entré, premier sorti) afin de faire tourner la marchandise : les nouvelles marchandises sont placées en fond de placard pour que lors du prochain besoin ce soit le produit « le plus ancien » qui soit utilisé. Utile lorsque certains produits ont une date limite de consommation.

Cela reste une tendance naturelle dans la plupart des cabinets, mais vous saurez désormais que cette méthode porte un nom !

voir plus:https://www.youtube.com/watch?v=hWpmotY2qGg

Comment réduire les dépenses et augmenter les bénéfices dans votre cabinet?

Tous nous nous sommes rendu compte comme au cours de ces dernières années les cabinets dentaires envahissent peu à peu nos villes. Nous avons analysés les données et nous avons découvert que l’Espagne est à la tête en ce qui concerne la prolifération de cabinets dentaires ou centres en franchise en Europe.

Cette augmentation de la concurrence fait que les cliniques dentaires traditionnelles doivent repenser la stratégie d’entreprise pour attirer de nouveaux patients. Il est nécessaire d’optimiser notre stratégie de gestion de coûts et revenus afin de fournir un service plus compétitif.

Dans cet article nous proposons une réflexion sur les dépenses et les revenus d’une clinique dentaire et nous vous offrons quelques astuces pour pouvoir augmenter la marge bénéficiaire.

Analyses des coûts d’un cabinet dentaire :
Nous vous proposons de faire une liste de toutes les dépenses de votre cabinet et voir si peut-être quelque est dispensables ou au moins réductibles. Pour cela, il faut prendre en compte les coûts fixes (ils sont constants dans le temps et ne dépendent pas du nombre de clients que nous avons) et les coûts variables (d’habitude ils augment de manière proportionnel en fonction de l’activité)

Coûts fixes : employés, le loyer, le cabinet d’affaires, l’inscription dans une corporation officielle, les abonnements,…
Coûts mixtes : le téléphone, la lumière, l’eau
Coûts variables : matériels, les spécialistes externes, la formation continue…

Après avoir analysé les coûts, il est intéressant de calculer l’argent que vous dépensé en votre clinique lorsqu’elle est ouverte et inutilisée pendant une heure.

Analyses des revenus d’un cabinet dentaire:
Il est aussi crucial d’analyser le type de traitement, de spécialité ou de professionnel qui nous génère plus de revenus. Réfléchir sur ces données pourra nous aider à choisir une stratégie d’entreprise claire pour notre cabinet. De cette manière nous pourrons focaliser nos efforts sur ce qui nous convient le plus.

Plus d’infos : https://www.thebusinessplanshop.com/fr/blog/ouvrir-un-cabinet-dentaire

COXO Contre-angle dentaire 4: 1 Orthodontique IPR interproximal émaillage réduction des bandes EVA

Coxo 4: 1 dentaire orthodontique IPR interproximal émaillage réduction des bandes EVA

2017 Nouveau COXO Contre-angle dentaire 4: 1 Orthodontique IPR interproximal émaillage réduction des bandes EVA

Système IPR réciproque

1. Une méthode sûre, précise et fiable pour obtenir un décapage interproximal précis.

2. Plus contrôlable et plus sécurisé pour le dentiste et le patient que les disques diamantés.

3. Offre la flexibilité que les fraises en diamant et en carbure ne peuvent plus rapidement et plus confortable pour le patient que le décapage manuelle des mains.

Contra Angle:

Marque: COXO

Type: CX235 C3-11

Certificat CE

Réduction: contre-angle réducteur 4: 1

Pour un traitement endodontique

Mouvement ascendant et descendant

S’adapte aux pièces à main ISO E-type

Coup de 1,4 mm

Autoclavable

Couple optimal

Pour les conseils Eva

Réciproque vertical

Double face

90 microns – pour utilisation comme scie pour ouvrir des contacts

60 microns – pour réduction

40 microns – pour contourner

25 microns – pour la finition

15 microns – pour pré polissage