Ce dont nous parlons, c’est le «localisateur d’apex»

L’équipement endodontique est en constante évolution. Certaines évolutions sont utiles, et d’autres évolutions sont indispensables. Un localisateur d’apex de vertex est requis. Mais comment fonctionnent ces appareils et sont-ils réellement fiables?

 

Encore une fois, la sémantique est importante. Ce dont nous parlons, c’est le «localisateur d’apex», pas l’appareil de mesure électronique. Ce nom de famille n’est pas approprié car l’appareil ne fournit pas directement une mesure (ou l’équivalent de millimètres) d’informations sur la longueur du canal.

 

​Un localisateur d’apex permet de localiser une structure. Une structure anatomique.

En utilisant des principes basiques d’électronique, l’appareil indique le « 0 » sur l’écran de contrôle à partir du moment où la pointe de l’instrument positionné dans le canal se trouve dans la zone de la structure anatomique recherchée.

Pour savoir utiliser un localisateur d apex dentaire, et surtout l’utiliser avec toute la précision dont il est capable, il faut comprendre son fonctionnement. Dans le temps imparti, je ne rentrerai pas dans le détail, mais simplifions le message en disant que cet appareil fonctionne selon le principe électronique U=Z x I. U étant la tension du courant, I son intensité, et Z l’impédance.Avec les appareils modernes, dit de 4ème ou 5ème génération, on peut simplifier le message en considérant que Z, l’impédance se restreint à la seule résistance du système.

 

Depuis les années 60, toutes les générations d’appareils qui se sont succédés exploitent le principe que dans sa zone apicale la plus étroite, le canal présente une Résistance Electronique fixe de 650 ohms.Les localisateurs électroniques fonctionnent avec un courant qui circule en circuit fermé, grâce à une électrode labiale placée sous le champ opératoire et l’autre accrochée à l’instrument placé dans le canal.

Des effets de l’éclairage LED sur la santé

La première LED à spectre visible a été créée en 1962, émettant une intensité lumineuse extrêmement faible. Ainsi, les premières diodes électroluminescentes ont été principalement utilisées en électronique comme source de lumière faible et monochromatique en tant que lumière de contrôle. Puis, les années 90 ont marqué l’apparition de la diode bleue suivie du développement de la diode blanche permettant de nouvelles applications. Les LED ont vu leur utilisation se généraliser dans l’éclairage des téléviseurs et des écrans d’ordinateurs avant de se répandre comme un système d’éclairage reconnu sur le marché de l’éclairage domestique, sur les lieux de travail et dans les lieux. tels que les centres commerciaux, les gymnases, etc.

 

En effet, aujourd’hui, en raison de leur très longue durée de vie et de leur faible consommation énergétique, l’usage des LED eclairage cabinet dentaire revêt une importance notable au sein des politiques d’économie d’énergie. Nous pouvons ainsi observer leur présence au sein d’un nombre croissant de secteurs pour des applications très diverses :

Signalisation : feux de circulation, balisage urbain, sécurité routière, éclairage automobile (feux), témoins lumineux…

Éclairage domestique ou professionnel : lampes torches et frontales, luminaires, spots, éclairages décoratifs (spots, barrettes, guirlandes…), éclairage de blocs opératoires ou de fauteuils dentaires…

Soins et applications esthétiques : lampes de luminothérapie, de soins ou d’esthétique…

Mais que savons-nous précisément des effets de eclairages pour cabinets dentaires LED sur la santé ?

En octobre 2010, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a publié un rapport sur les effets sanitaires des systèmes d’éclairage utilisant des LED.

En effet, les diodes électroluminescentes mises sur le marché, à des fins d’éclairage, sont principalement caractérisées par la « lumière bleue » émise et par leur très forte intensité lumineuse (« luminance »). La lumière bleue est une composante de la lumière blanche comme celle émise par le soleil ou par une ampoule électrique classique et se compose des couleurs de l’arc-en-ciel. Sauf que cette lumière bleue émise par les LED est beaucoup plus forte que les ultra-violets et davantage chargée en énergie que la lumière naturelle. Ainsi, pour l’ANSES, les enjeux majeurs concernent l’œil : effet toxique de la lumière bleue et risque d’éblouissement.

Contre-indications et complications de l’extraction dentaire

Indications et contre-indications et complications de l’extraction dentaire par pièce à main dentaire- Les principales complications peropératoires de l’exodontie sont:

 

Les lésions des tissus mous. Si on ne protège pas et qu’on ne se rétracte pas correctement on peut provoquer des lésions des muqueuses, lésions et abrasions dans les lèvres et la langue, des lésions par la chaleur de la pièce à main, un hématome par injection ou une hémorragie intra-opératoire.

 

Lésions osseuses. Si avec la main gauche nous ne fixons pas correctement la mandibule ou le maxillaire nous pourrons provoquer une fracture de l’os alvéolaire, une fracture de la tubérosité maxillaire, une fracture de la corticale linguale mandibulaire, une communication ore-sinusal ou bien une fracture mandibulaire.

 

Lésions nerveuses. Si on n’a pas en compte la sortie, l’entré et la localisation des nerves nous pourrons causer une lésion à niveau des nerves infra-orbitaire, dentaire inférieur et linguale.

 

Lésions des dents voisines et germes dentaires. Si on n’exerce pas la force indiqué pour chaque cas nous pourrons endommager les dents voisines, par une luxation, une avulsion, une fracture ou une roture de la prothèse fixe.

 

Complications de la dent à extraire. Si on n’a pas en compte le type de dent que nous allons endodontier nous pourrons provoque rune fracture de la racine, maxillaire ou mandibulaire ou une fracture au niveau du cou. Aussi nous pouvons déplacer quelques fragments au sinus maxillaire, au canal mandibulaire ou à l’espace ptérigomandibulaire.

 

Complications postopératoires

Même si l’extraction dentaire a été un succès nous pourrons trouver avec diverses complications postopératoires, comme des hémorragies, ecchymoses, infection, ou douleur : douleur à niveau musculaire, à niveau de la dent voisine, douleur faciale atypique, fracture de l’os alvéolaire.

Indications et contre-indications de l’extraction dentaire

L’extraction dentaire est indiquée par pièce à main dentiste:

Par des dents présentant une carie avancée, une lésion pulpaire, des restes radiculaires, des dents fracturées, une maladie parodontale avancée, une dent temporale retenue, une dent super-numérique, une dent conservée et impactée, une dent en mauvaise position, un traumatisme, des kystes, des déformations congénitales des spécialistes, tels que le traitement orthodontique, le traitement prostodontique ou des raisons esthétiques. Tous les traitements chirurgicaux tels que l’extraction des dents à diverses contre-indications.

 

voir plus:http://blog.51.ca/u-770672/2018/05/31/si-tu-souffre-dents-mobiles-or-deplaceesne-pas-attendre/