4 conseils à prendre en compte avant d’acheter un compresseur dentaire

Le compresseur dentaire est une machine à laquelle les praticiens portent généralement peu d’attention. Et pourtant, il est indispensable à votre pratique. Une panne de compresseur le matin et vous êtes bon pour annuler tous vos rendez-vous de la journée. C’est la raison pour laquelle plusieurs facteurs doivent être pris en compte avant d’acheter un compresseur. Dynamique Dentaire fait le point.

Achetez un compresseur DENTAIRE et non « classique »
Les forums de dentiste regorgent de questions et de commentaires sur les compresseurs dentaires. Vous trouverez toujours un praticien satisfait d’avoir trouvé son compresseur dans un magasin de bricolage pour un tiers du prix. Mais est-ce vraiment convenable pour un cabinet dentaire ? La réponse est NON ! La production d’air comprimé engendre de la condensation et entraine un fort taux d’humidité.

Prévoyez son emplacement en tenant compte du bruit
Il est conseillé de prévoir une salle technique dédiée à l’accueil de vos systèmes d’aspiration et d’air comprimé. Le compresseur dentaire doit être en effet installé, dans un local sec et ventilé, exempt de poussière. La température ambiante ne doit pas tomber en-dessous de +10 °C, car de l’eau de condensation risquerait de se former dans l’appareil et son fonctionnement ne pourrai plus être garanti. En cas de températures ambiantes supérieures à 40°C, il convient de prévoir une ventilation supplémentaire car attention, les cylindres et les culasses peuvent s’échauffer à plus de 110°C et provoquer un incendie !

Comparez ce qui est comparable
Inutile de comparer un compresseur classique à un compresseur dentaire : le premier sera évidemment bien moins cher que le second mais cela reviendrait à comparer des carottes et des poireaux ! En revanche, n’hésitez pas à vous attarder sur les différentes propositions qui s’offrent à vous : niveau sonore, pression de fonctionnement, encombrement, avec ou sans capot d’insonorisation, durée de garantie… autant de caractéristiques techniques et commerciales qu’il convient d’étudier avant de s’engager.

Interrogez votre distributeur sur son service après-vente
Le fonctionnement de certains compresseurs dentaires sont aujourd’hui contrôlés à distance par des logiciels, permettant une efficacité maximale et un diagnostic simplifié pour le technicien. Il n’en reste pas moins qu’une panne de compresseur est bloquante pour votre activité. Avant d’acheter un compresseur dentaire, nous vous conseillons de prendre quelques renseignements auprès de votre revendeur.

Intérêts de l’électrochirurgie eu cabinet dentaire

Maintenant que l’on a compris qu’il faut, en premier lieu,un bon bistouri électrique, que font donc avec leur appareil les inconditionnels de l’électrochirurgie?

Le traitement des caries sous gingivales: l’éviction de la gencive se fait facilement, rapidement et surtout sans saignement ce qui permet un traitement immédiat de la carie et l’obturation de la cavité dans la même séance. Quelques jours plus tard, les tissus ont parfaitement cicatrisé et un nouveau passage au cabinet n’est pas utile.

carie sous-gingivaleCicatrisation de la gencive quelques jours après l'intervention

Prise d’empreintes: c’est véritablement une indication idéale du bistouri électrique qui va permettre de réaliser une hémostase en quelques secondes permettant une prise d’empreinte dans des conditions favorables. Mais il permet d’éliminer aussi les tissus mous gênants pour la prise d’empreinte et toujours rapidement et sans saignement intempestif. Mon expérience de terrain, aussi bien à visiter les cabinets et les laboratoires de prothèses, m’a amené à constater que les empreintes les plus faciles à interpréter étaient souvent réalisées par des dentistes qui utilisaient un bistouri électrique.

Empreinte parfaite après utilisation du bistouri élecrique

Chirurgie de la gencive: toutes les chirurgies ne nécessitant pas de suture peuvent être avantageusement réalisées avec un bistouri électrique: frénectomie, gingivoplastie, gingivectomie, exposition des dents incluses, des zones radiculaires… Les avantages sont nombreux, pas de saignement, cicatrisation parfaite, interventions rapides.

Exposition d'une résorption radiculaire cervicale2 semaines après l'intervention.

Le détartrage est un acte préventif consistant à enlever le tartre

Le détartrage est un acte préventif consistant à enlever le tartre qui s’est accumulé sur les dents. Contrairement à la plaque dentaire, le tartre ne peut être éliminé avec une brosse à dents. Or, ce tartre situé sur les dents et sous la gencive joue un rôle important dans l’apparition,le développement et la récidive des infections gingivales et parodontales.

“détartrage”的图片搜索结果

Comment l’éliminer ?

plusieurs moyens existent pour enlever le tartre
Les ultrasons : C’est le moyen le plus utilisé. Il est indolore. Un fin embout métallique vibrant à haute fréquence ultra-sonore est passé sur les surfaces dentaires recouvertes de tartre, ce qui permet de le décoller sans risque d’abimer les dents. Une irrigation constante d’eau permet d’éliminer le tartre.

Une légère sensibilité au froid peut être ressentie dans les jours suivants Les instruments mécaniques : Il existe différents instruments permettant d’enlever le tarte, appelés curettes parodontales. Ces curettes éliminent le tartre par “grattage”, en complément des ultrasons.

Une séance de détartrage se termine par le passage d’une brossette rotative enduite d’une pâte polissante qui permet d’enlever des tâches colorées sur les dents. La surface dentaire est ainsi laissée plus lisse, ce qui retardera une nouvelle fixation de tartre.

A quel niveau l’éliminer ? 
Détartrage supra-gingival (au-dessus de la gencive) : Il permet d’éliminer le tartre visible sur les dents.Détartrage sous-gingival (sous la gencive) : On élimine le tartre qui n’est pas visible, qui s’est formé sur la dent à l’intérieur des poches parodontales. C’est le tartre le plus nocif pour les dents. Si celui-ci est trop profond sous la gencive, on peut envisager une anesthésie locale pour éviter toute sensation douloureuse.

A quelle fréquence ?
La fréquence nécessaire de détartrage est très variable d’un individu à l’autre, selon la vitesse de formation du tartre, et de la sensibilité aux maladies parodontales. Cette vitesse de formation dépend essentiellement de la qualité du brossage, mais aussi de facteurs spécifiques à l’individu (telle que la qualité de la salive…). La fréquence nécessaire de détartrage pourra varier de tous les 3 mois à plusieurs années. Cependant, pour simplifier, on peut conseiller un détartrage environ une fois par an, en même temps qu’une visite de contrôle.