Gérer les stocks au cabinet dentaire

Mieux gérer ses stocks… Nous sommes tous confrontés à cette problématique ! Comment ne manquer de rien et où stocker les consommables pour toujours avoir les produits disponibles avant une intervention sans les avoir en permanence dans les pattes ? Conclusion, nous nous retrouvons souvent avec des placards pleins à craquer, des sous-sols remplis de cartons… J’ai donc demandé conseil à Emmanuel Monleau, spécialiste de l’optimisation des dépenses des cabinets dentaires. Emmanuel nous explique les 5 erreurs à éviter si l’on souhaite optimiser nos stocks.

gérer les stocks au cabinet dentaire

Une gestion visuelle des stocks
Comment faites-vous pour savoir qu’il faut commander un produit ? En général « ça se voit », vous connaissez votre stock et visuellement vous constatez un manque.

Cette méthode empirique fonctionne, mais pour limiter les risques on a tendance à sur-stocker. Des outils simples et pratiques existent pour faciliter cet exercice, la plupart issus de l’industrie et appliqués aux cabinets dentaires :

des feuilles de synthèse (résumant pour chaque article les quantités à garder en stock et à partir de quelle quantité restante il faut repasser commande) ;
des commandes par bacs (lorsqu’un produit est utilisé, son emballage ou sa fiche sont placés dans un bac) ou un scanner de codes-barres. On sait exactement ce qui a été consommé et ce qu’il faut commander ;
un logiciel de gestion de stock ;
Etc….
Le coût de telles solutions (achat d’un logiciel ou mise en place de fiches) est très vite amorti par les économies générées, mais nécessite pour chaque produit de calculer le niveau de stock nécessaire.

LIFO
Ces initiales pour “Last In First Out” (dernier entré, premier sorti) nous rappellent le risque d’un stock trop plein : on ne vide et on ne remplit que la partie visible de son étagère. Pour une gestion de stock optimisée on préfère utiliser la technique dite « First In First Out » (premier entré, premier sorti) afin de faire tourner la marchandise : les nouvelles marchandises sont placées en fond de placard pour que lors du prochain besoin ce soit le produit « le plus ancien » qui soit utilisé. Utile lorsque certains produits ont une date limite de consommation.

Cela reste une tendance naturelle dans la plupart des cabinets, mais vous saurez désormais que cette méthode porte un nom !

voir plus:https://www.youtube.com/watch?v=hWpmotY2qGg

Il existe trois types de blanchiments dentaire

Le blanchiment dentaire dû à la dévitalisation d’une dent qu’on appelle le blanchiment interne
le blanchiment dentaire de type ambulatoire c’est-à-dire que le patient effectue chez lui
le blanchiment dentaire au fauteuil effectué par son chirurgien-dentiste au cabinet dentaire

Avant tout type d’acte il sera important d’établir un examen bucco-dentaire complet afin d’établir les possibles traitements à réaliser avant un blanchiment dentaire ou les éventuelles contre-indications.

Blanchiment dentaire avant apres

Le blanchiment interne

Il s’effectue lorsque la dent a subi une dévitalisation c’est-à-dire lorsque on lui en a retiré le nerf. La dent prend alors une coloration jaune à noire qui peut se corriger grâce à l’action du gel blanchissant qui prend effet pendant plusieurs jours

 

Blanchiment dentaire avant apres
Le blanchiment dentaire de type ambulatoire

Première consultation : Le chirurgien-dentiste effectue un détartrage minutieux (afin de retirer plaque dentaire et colorations superficielles) et évalue la nécessité du blanchiment dentaire ainsi que la teinte objective si la nécessité est avéré. Puis il prend l’empreinte des deux arcades afin de pouvoir configurer de manière personnalisé les gouttières (supérieur et inférieur) qui contiendra le gel blanchissant. Une gouttière est un dispositif qui a la forme d’une arcade dentaire, de couleur transparente reproduisant les contours des dents et qui sert de véhicule au produit éclaircissant.

Deuxième visite : les gouttières sont remises au patient ainsi qu’un kit de blanchiment contenant la seringue avec le gel blanchissant et les instructions d’usages. Les gouttières se remplissent de gel blanchissant et se portent un minimum de 2 heures par jour (ou toute la nuit jusqu’au matin suivant). Il est important de rappeler que le traitement requiert un brossage minutieux avant et après l’utilisation des gouttières.

Visites de contrôles : les visites de contrôles s’effectueront suivant la nécessité d’éclaircissement de chacun afin de vérifier le niveau de blanchiment (comparant photo à l’appui, la couleur actuelle avec celle de la première consultation). La durée totale du traitement peut s’étendre de 2 à 6 mois.

voir les détails:http://www.dentalsocialget.com

FAQ Implant Dentaire

Qu’est-ce que c’est qu’un implant dentaire?

implants dentaires formeL’implant dentaire est une racine artificielle de la dent, en d’autres termes est une vis en titane qui est posée dans l’os de la mandibule ou de la mâchoire pour remplacer la dent manquante, c’est comme une dent naturelle.
Les implants dentaires ont une forme cylindrique ou conique, avec une longueur et un diamètre choisi en fonction de la quantité de l’os. Comme a déjà été prouvé, il ne cause aucun type de modification négative dans l’organisme.

Résultat de recherche d'images pour "implants dentaires risques"

Les parties composantes d’un implant dentaire

L’implant dentaire est constitué essentiellement de deux parties principales:
La vis
Le pilier
La vis vient posée chirurgicalement dans l’os maxillaire du patient, tandis que le pilier a le rôle de créer la connexion entre la vis et la structure prothétique. La couronne ne fait pas partie de l’implant dentaire ainsi elle est payée séparément mais avec la vis et le pilier substituent ensemble la dent manquante.

 

 

 

 

 

 

 

La pose de l’implant dentaire

Il y a divers techniques pour poser des implants dentaires:
Classique (chirurgicale) – cette technique vient réalisée dans les cas où la dent est déjà extraite depuis longtemps, en coupant la gencive.
Transmuqueuse (ou chirurgie flapless) – est caractérisée par la pose d’implants sans couper la gencive.
Implantologie immédiate post-extractionnelle – cette procédure consiste dans la possibilité de poser les implants dans la même session quand on extrait la dent.

De toute façon, quelque soit la méthode choisie, l’implantologie dentaire n’est pas douloureuse car elle vient faite sous anesthésie locale. L’intervention n’est pas difficile et ne dure pas longtemps. Mais pour avoir des dents fixes, le patient doit attendre à partir de quelques jours jusqu’à 6 mois, en dépendance du type de l’implant dentaire.