Le détartrage est un acte préventif consistant à enlever le tartre

Le détartrage est un acte préventif consistant à enlever le tartre qui s’est accumulé sur les dents. Contrairement à la plaque dentaire, le tartre ne peut être éliminé avec une brosse à dents. Or, ce tartre situé sur les dents et sous la gencive joue un rôle important dans l’apparition,le développement et la récidive des infections gingivales et parodontales.

“détartrage”的图片搜索结果

Comment l’éliminer ?

plusieurs moyens existent pour enlever le tartre
Les ultrasons : C’est le moyen le plus utilisé. Il est indolore. Un fin embout métallique vibrant à haute fréquence ultra-sonore est passé sur les surfaces dentaires recouvertes de tartre, ce qui permet de le décoller sans risque d’abimer les dents. Une irrigation constante d’eau permet d’éliminer le tartre.

Une légère sensibilité au froid peut être ressentie dans les jours suivants Les instruments mécaniques : Il existe différents instruments permettant d’enlever le tarte, appelés curettes parodontales. Ces curettes éliminent le tartre par “grattage”, en complément des ultrasons.

Une séance de détartrage se termine par le passage d’une brossette rotative enduite d’une pâte polissante qui permet d’enlever des tâches colorées sur les dents. La surface dentaire est ainsi laissée plus lisse, ce qui retardera une nouvelle fixation de tartre.

A quel niveau l’éliminer ? 
Détartrage supra-gingival (au-dessus de la gencive) : Il permet d’éliminer le tartre visible sur les dents.Détartrage sous-gingival (sous la gencive) : On élimine le tartre qui n’est pas visible, qui s’est formé sur la dent à l’intérieur des poches parodontales. C’est le tartre le plus nocif pour les dents. Si celui-ci est trop profond sous la gencive, on peut envisager une anesthésie locale pour éviter toute sensation douloureuse.

A quelle fréquence ?
La fréquence nécessaire de détartrage est très variable d’un individu à l’autre, selon la vitesse de formation du tartre, et de la sensibilité aux maladies parodontales. Cette vitesse de formation dépend essentiellement de la qualité du brossage, mais aussi de facteurs spécifiques à l’individu (telle que la qualité de la salive…). La fréquence nécessaire de détartrage pourra varier de tous les 3 mois à plusieurs années. Cependant, pour simplifier, on peut conseiller un détartrage environ une fois par an, en même temps qu’une visite de contrôle.

Fonctionnement des caméras intra-buccales pour la détection des lésions carieuses

La fluorescence est une propriété que possèdent certains matériaux dentaire. Ils peuvent absorber la lumière (absorption de photons) et la réémettre sous forme d’un rayonnement de longueur d’onde plus grande. C’est la photoluminescence.

La longueur d’onde est la distance minimale qui sépare au même instant, dans la direction de propagation, deux points de l’espace où l’amplitude d’une onde sinusoïdale est maximale ou minimale.
On distingue la fluorescence, qui s’arrête dès que cesse l’illumination, de la phosphorescence, qui persiste après l’exposition.

Intra Oral Scanner

Principe de détection
Ce phénomène de fluorescence intervient au niveau de tous les matériaux naturels, y compris l’organe dentaire. La fluorescence lumineuse résulte de l’absorption d’une lumière de haute énergie pénétrant un objet et secondairement émise à plus basse énergie, au sein de sa structure. La dent présente alors une autofluoresence, ou fluorescence naturelle. Eclairée par une lumière UV, elle émet une faible fluorescence de couleur bleue.

Cette fluorescence lumineuse de la dent est attribuée plutôt à sa composante organique que minérale et peut résulter indirectement des protéines absorbées par l’émail (2, 3).
Une équipe de chercheurs a essayé de quantifier, au moyen d’un spectromètre de fluorescence automatique, la fluorescence émise par des tissus dentaires de minéralisation différente.

Légende des courbes :
1. DEJ (dentin-enamel jonction) d’une dent faiblement minéralisée.
2. DEJ d’une dent minéralisée.
3. Dentine faiblement minéralisée.
4. Dentine minéralisée.
5. Dent intacte (patient jeune)
6. Dent intacte (patient d’âge moyen)
7. Émail faiblement minéralisé.
8. Émail minéralisé.

Propriétés du spectre de fluorescence de la substance dentaire dure
Les résultats, représentés figure 2, montrent une différence significative de fluorescence émise,principalement pour une longueur d’onde de 400-450 nm, entre un tissu dentaire faiblement minéralisée (courbe 1) et fortement minéralisé (émail sain, courbe 8).
Cette étude a permis également de déterminer que, dans l’ensemble, l’activité de fluorescence des dents saines ne diffère pas de manière significative en fonction de l’âge du patient (courbes 5 et 6).

La fluorescence ne résulte pas uniquement des modifications morphologiques des tissus. Elle peut également être émise par des métabolites dérivés des bactéries présentes dans le tissu carié, telles les porphyrines agissant comme fluorophores lorsqu’elles sont excitées par une lumière intense de longueur d’onde spécifique (caméras intra orale).
Cette propriété de variabilité de fluorescence émise selon la quantité de minéralisation va pouvoir être utilisée par les caméras optiques pour la détection précoce de lésions carieuses.

Les causes et les facteurs impliqués dans le déchaussement dentaire

Les premiers signaux d’alarme
Gingivite, parodontite ou déchaussement sont souvent engendrés par la plaque dentaire et le tartre. La plaque dentaire provient d’un agglomérat de bactéries pathogènes responsables de l’inflammation de la gencive. Il est important de savoir que le tartre n’est pas enlevé automatiquement par un brossage, même minutieux. Seule l’intervention du dentiste ou de l’hygiéniste dentaire permet de retirer le tartre dentaire à l’aide de curettes et d’instruments à ultrasons dentaire spécifiques.

outils du fauteuil de dentiste

Les causes et les facteurs impliqués dans le déchaussement dentaire sont multiples :
l’hérédité et un facteur génétique,
des problèmes d’occlusion dentaire,
un mauvais alignement des dents,
une accumulation de la plaque dentaire et du tartre,
une maladie osseuse,
une carie dentaire,
le bruxisme (grincement des dents),
une maladie parodontale,
de mauvaises habitudes alimentaires (tabac, alcool, sucreries…),
une mauvaise technique de brossage de dents. – Dans un tel cas, l’aide et les conseils d’un hygiéniste dentaire sont essentielles.
Le déchaussement des dents provient souvent d’une récession gingivale qui entraîne finalement la perte du tissu et de l’os alvéolaire qui entoure la dent. Cette perte expose ainsi la racine. Cette condition est facilement diagnostiquée par le dentiste lors d’un simple examen bucco-dentaire.