Une rencontre avec aéropolisseur dentaire

Vous voulez entendre parler de mon expérience avec un aéropolisseur dentaire?

A ce jour-là,nous voilà donc dans son cabinet, moi prête pour me faire détartrer la dentition. Nous parlons d’abord de ma bouboule, OUI MA FAMEUSE BOUBOULE qui malgré 3 jours d’antibiotiques, n’a pas daigné disparaitre. Elle a décidé de ne rien faire me conseillant de rester vigilante et que si ça devenait hyper douloureux alors nous envisagerions de trouver une solution au problème. Je garde donc ma boule dentaire, c’est la mienne.

 aéropolisseur dentaire

J’ouvre la bouche et c’est parti pour le détartrage avec un outil pointu bruyant et vibrant. Normalement, ce qui vibre ça procure du plaisir. Et bien pas là ! Non ! Elle l’a passé entre le creux de mes dents et je peux vous assurez que mes dents sont bien éveillées ! Entre frissons, douleurs, gencive maltraitée et compagnie, j’ai adoré l’expérience. Une fois qu’elle a eu fini de s’occuper du bas , j’ai eu ce droit de me rincer la bouche. C’était sanguinolent. C’est violent un détartrage.

 

Elle attaque le haut en précisant « En haut y’a très peu de tartre, ça va aller vite ». En deux temps trois mouvement, c’était fait. Et tout à coup elle a sortie un autre engin de torture. « C’est un aéro polissage dentaire » m’a-t-elle expliqué. UN QUOI ? mais je suis déjà polie moi madame ! « Ca permet de bien effacer toutes les taches sur les dents ». C’est toi la tache hého !

 

Elle branche la machine et là je sens plein de petites billes s’écraser contre mes dents, ma langue, ma gencive et ma bouche. Ca pique, ça brûle, et j’ai hâte qu’elle en finisse, mais non, elle s’applique la bougresse ! Les billes sont aromatisées à la pêche ou un truc dans le genre, un arôme bien chimique et écœurant. Elle s’attarde sur les canines et me trucide littéralement la bouche avec les billettes. Puis m’autorise à me rincer la bouche. Voilà, c’est fini !

Et le résultat du détartrage dans l’histoire ? Y’a pas à dire, je vois la différence ! Mes dents sont plus belles. Que du bonheur !Il faut souffrir pour être belle.

Désinfection et nettoyage des appareils dentaires

La désinfection et le nettoyage des appareils dentaires sont très importants, sinon il est facile de provoquer une infection.On va voir des précautions désinfection et nettoyage des appareils dentaires.

Bac de pré-désinfection dédié aux instruments rotatifs,utilisé sterilisation materiel dentaire.

Pour les instruments fortement souillés par le sang: instruments de chirurgie, canules à sang etc. Il est recommandé d’utiliser un produit enzymatique, qui facilitera grandement les étapes de nettoyage: DENTASEPT TRI-ENZYMATIC: ANIOS, GYGAZYME X-TRA: SCHULKE ou ID 215 DURR DENTAL. ATTENTION: Certains produits enzymatiques industriels sont très corrosifs.

Une fois les instruments décontaminés dans ce bac, ils vont devoir être correctement rincés, nettoyés (en ultrasons, en thermodésinfecteur,  en automate ou manuellement). Pour rappel, on ne met sous sachet et en autoclave que des instruments décontaminés, propres et secs…

Désinfection et nettoyage des surfaces,utilisé  désinfection matériel dentiste.

Les surfaces de la salle de soins situées à proximité de l’unit sont contaminées par des micro-organismes issus des patients, des intervenants et des matériels (contacts manuels, projections, diffusions des sprays des instruments dynamiques …). Cette contamination des surfaces constitue un réservoir potentiel pouvant jouer un rôle dans la contamination croisée. Il convient donc de mettre en œuvre des procédés visant à limiter ce risque. Le procédé le plus courant se fait en une étape avec un produit nettoyant désinfectant. Ce produit imbibe une lingette qui va être passée sur les zones contaminées. Ce même produit peut aussi être présenté en flacon et être vaporisé sur les surfaces souillées, il conviendra ensuite de frotter avec un essuie-mains. Des matériaux fragiles sont utilisés par les fabricants de dispositifs médicaux:  ABS, skaï etc. Je vous recommande vivement de lire la notice d’emploi qui préconise des produits testés avec les différents composants des dispositifs médicaux. Exemple: Sirona fournit une plaquette indiquant les produits compatibles avec ces units, fauteuil, radios…

 

 

Eclairage dentaire, un effet néfaste ?

L’eclairage dentaire est un outil que les dentistes utilisent souvent, mais s’il est mal utilisé, il peut également avoir un effet néfaste sur le dentiste lui-même.Vous pouvez vous en rendre compte facilement par vous-même en réalisant quelques tests simples.

 

La qualité de la lumière et son intensité

Tout d’abord, allumez votre lampe scialytique dentaire à fond et ajustez la focale sur la têtière à une distance de 70 cm. Si vous ne distinguez pas très nettement une intensité lumineuse, ce n’est déjà pas un bon début. Cela veut tout simplement dire que la puissance de votre éclairage est nettement insuffisante ou que votre ampoule est à changer ou encore que votre LED est de mauvaise qualité.

 

Si vous percevez une couleur très jaune (typique des éclairages halogènes), sachez que cette luminosité déforme la réalité chromatique et vous induit en erreur lors de diagnostics ou de prises de teintes.

Si la lumière ne vous semble pas homogène (intensité irrégulière, bande de lumière ou trou de lumière) c’est là une vraie lacune technique de votre éclairage, qui va vous donner la sensation de nombreuses zones d’ombres et vous obliger à manipuler votre éclairage.

 

La focalisation et la dimension du champ magnétique

De la même manière que précédemment, allumez votre eclairage dentaire à fond et ajustez la focale sur la têtière à une distance de 70cm. Si vous ne distinguez pas nettement le champ et les contours, cela signifie que votre champ est trop diffus et que votre éclairage risque d’éblouir régulièrement vos  patients car il vous sera difficile de distinguer les limites de celui-ci. Et il est aussi probable qu’il vous éblouisse indirectement.

 

N’oubliez pas : L’éblouissement est un facteur de stress tant pour l’équipe soignante, que pour le patient.

 

A contrario, si votre champ est trop étroit, il est facilement compréhensible qu’une partie de la bouche ne sera jamais correctement éclairée et que vous devrez manipuler régulièrement votre éclairage pour obtenir un angle satisfaisant.